EPAR - ECPR, Contrôler l'éclairage public

furrtek electronics epcr epar

Cet article aura une ressemblance avec celui des ESL au niveau de sa construction, projet qui de 2012 et qui au fil des années a de moins en moins de chance de fonctionner.

Préparation

Je n'effectue aucun travail de recherche sur le projet, seulement du déterrage et l'actualisation de certaine infos de Furrtek. Tout le travail de recherche revient à Furrtek.

Il faut savoir que certaines villes encore aujourd'hui (et encore plus en 2012) sont équipées de ECPR car c'est trop coûteux pour elle de changer toutes leurs infra. Ce qui tombe bien pour moi, le problème c'est dans le village ou j'habite il n'ai plus équipé de ce système par contre j'ai quelques soupçons pour certains villages qui m'entourent.

Ce genre de boitier sorti dans la fin des années 90 contrôlent des parcelles de lampadaires dans ne ville, la marque qui fabrique ce genre de boitier est BH-Technologies et après cette gamme d'ecpr ils ont sorti la gamme Xylos.

L'émetteur qui est présenté dans cet article est assez couteux à reproduire (une 30€) et utile que pour ceux qui ont pas les moyens de s'acheter un HackRF ou tout autre émetteur SDR.

Ce boitier était encore actif dans plus de 350 villes en 2012, aujourd'hui ce nombre a bien du se réduire mais Furrtek avait fait une map ou il reference tous les ECPR ou les lumandars. Map qui référence principalement les lumandars/ecpr de l'Est de la France.

Bon assez parlé, passons au vif du sujet. Déjà voici les liens de téléchargements du projet, des fichiers nécessaires :

Vidéos en liens avec ce projet :

[VID][V1] Télécommander l'éclairage public
[VID][V2 avec un Portapack] Télécommande urbaine V2

Compréhension rapide du principe

Je ne vais pas trop développer le fonctionnement, tout est déjà très bien expliqué sur son site. Furrtek a eu le courage de reprendre tout le schéma du boitier.

Pour chaque commune, en plus d'une fréquence précise, un code numérique serait aussi attribué en usine pour éviter d'éventuels conflits géographiques (et peut être aussi pour éviter que les services de voirie ne s'échangent les récepteurs de ville en ville...). (c) Furrtek

Ce qui peut éventuellement refroidir l'idée de se lancer dans un projet comme ça avec autant de contrainte.

Mais ce qu'il faut retenir c'est qu'avec un SDR on peut scanner les alentours des 30/32MHz pour trouver un message qui est send toutes les demie-heures environs. Pour mon cas je n'ai rien trouvé chez moi, je verrais quand je partirais en vacances.

Le message est codé sur 12 bits, avec 8 premiers bits statiques (qui correspondent au code ville) puis les deux suivants sont l'état des switchs pour sélectionner la zone. Le 11ième est la sélection du relais et le 12ième l'état de ce même relais, ce qui veut dire qu'il faut envoyer deux fois le message avec les états des relais qui différent.

Par exemple :

(c) furrtek Pour plus de détail voir l'article de Furrtek.

Réalisation de mon prototype

Ce prototype assez couteux non seulement par le prix du DDS AD9850 (15 balles), fonctionne correctement, malgré que le signal ne soit pas très puissant. Avec SDR# on peut voir apparaître le signal sur la fréquence choisie.

sdr#

AUDIO de SDR#

Mon prototype ressemble à ceci :

emitter La pcb est sur-mesure et est basé sur le schéma de Furrtek, j'ai seulement rajouter deux trois trucs mais rien de très utile (des filtres etc). Idem, JLCPCB reste les meilleurs en terme de prix.

Sur le terrain (tests)

Pas encore eu l'occasion de tester sur le terrain le projet; à venir.


*Certaines images proviennent directement de furrtek.

Amusez vous bien !

Vous pouvez me retrouver sur :

/!\ Tous les intervenants dans cet article ne sont pas responsables de vos actes, quels qu'ils soient. Déjà être responsable de nous même c'est parfois difficile alors si en plus on doit vous surveiller ont fini au trou. Et n'oubliez pas ceci.

Article vu : 229 fois.

Article précédent

Ajouter un commentaire